Notre eau | SIAEPA des Côteaux de l'Estuaire 

access_timedu Lun au Ven : 9h - 12h30et14h - 16h30

N° Urgences 24h/24 : 05 57 94 11 14

Notre eau
Notre eau



L’Eau des Côteaux de l’Estuaire est locale, écologique et d’excellente qualité. Sa composition, variée en sels minéraux, est comparable à certaines eaux en bouteille. Ce n’est pas pour rien que 85% des résidents de son territoire la consomment au quotidien !

Atouts, Origine & Traitements

eco

ÉCOLOGIQUE

Jusqu’à 1000 fois plus écologique que les eaux en bouteille

euro

ÉCONOMIQUE

De 100 à 500 fois moins chère que l’eau en bouteille

place

LOCALE

Provient à 100% des nappes phréatiques du territoire

Selon ses besoins, l’eau prélevée est traitée et stockée dans des réservoirs.

 

  • Utilisation : l’eau est ensuite distribuée sur l’ensemble du territoire, que ce soit aux robinets, aux fontaines ou au niveau des bornes incendies. Elle est utilisée tant comme eau de boisson que pour les besoins ménagers, agricoles, industriels ou hospitaliers. L’eau traitée est mise en distribution grâce à un réseau de plusieurs  kms, à une série de réservoirs (générant environ un mètre cube par abonné de stockage), et à plusieurs stations de pompage.

 

  • Traitement : selon sa qualité, cette eau produite est traitée avant distribution. La désinfection sur l’ensemble des ressources s’effectue au moyen de chlore gazeux. Une fois utilisée, l’eau part dans les égouts pour être ensuite traitée par les stations d’épuration.

Préserver les ressources

L’eau, patrimoine de l’humanité


L’eau appartient à notre patrimoine : elle représente aussi bien notre passé que notre avenir. Nous ne devons pas la dilapider mais au contraire la protéger et veiller à un équilibre durable. La pollution est un des fléaux qui menace nos ressources en eau.


L’eau est présente partout dans notre vie quotidienne : on l’utilise pour boire, pour cuisiner, pour se laver, pour arroser le jardin, pour nettoyer la maison, etc. Elle est aussi vitale pour les activités humaines : pour l’agriculture, la production industrielle, les transports, le nettoyage des villes, l’énergie, etc. Son usage domestique représente 30% de l’eau utilisée.


Vouloir préserver les ressources naturelles donne de bonnes raisons pour l’économise. Economiser l’eau permet de limiter les prélèvements sur la ressource en eau, mais aussi les investissements pour capter, traiter et distribuer l’eau jusqu’au robinet…..et cela se répercute sur la facture, en surveillant ses consommations, il est possible de diminuer sa facture de 30%.


Il est nécessaire que chacun s’implique dans la préservation de l’eau pour notre environnement.

Adopter les éco-gestes :

douche = 70 L d'eau économisés

Je prends une douche plutôt qu’un bain = 70 litres d’eau économisés.

fermer le robinet

Je ferme le robinet pendant que je me brosse les dents = 15 litres d’eau économisés.

je privilégie l'eau du robinet

Je privilégie l’eau du robinet comme eau de boisson qui est 100 à 300 fois moins chère que de l’eau en bouteille.

je privilégie l'eau du robinet

Lorsque je fais la vaisselle, au lieu de laisser couler l’eau, je remplie les deux bacs d’eau (un pour le lavage, l’autre pour le rinçage).

j’utilise un lave-vaisselle

J’utilise un lave-vaisselle plutôt que de laver la vaisselle à la main = 30 litres d’eau économisés.

Je privilégie les modèles de classe A

Je privilégie les modèles de classe A, A+, A++ voire A+++ pour le renouvellement de mes équipements.

Respecter la ressource :

Je rapporte mes médicaments non utilisés chez mon pharmacien.

Je ne jette pas de peinture ou de white spirit dans les WC, éviers, bouches d’égout.

J’utilise des produits d’entretien et de jardinage biodégradables.

Je traque les fuites : une chasse d’eau qui fuit représente un gaspillage de 600 L d’eau par jour.

Au jardin, je pense à utiliser l’eau de pluie retenue à cet effet dans une citerne ou un bidon pour arroser les plantes.
 

Qualité & Contrôles

L'eau distribuée sur l'ensemble du syndicat provient de 2 forages profonds Les Demoiselles (215 m) situé sur la commune de Lansac et Roque de Thau (142 m) situé sur la commune de Villeneuve pour les communes de de Bayon sur Gironde, Bourg, Comps, Gauriac, Lansac, Mombrier, Pugnac, St Ciers de Canesse, St Seurin de Bourg, St Trojan, St Vivien de Blaye, Samonac, Tauriac, Teuillac et Villeneuve. Et pour la ville de Blaye de 2 forages profonds Les Allées (176 m) et Tout Vent (200 m). L’ensemble de ces forages captent la nappe de l'Eocène.

Sous contrôle de l’Agence Régionale de santé, tout au long de l’année de nombreuses analyses bactériologique et physico-chimique sont réalisées afin de s’assurer qu’à chaque instant l’eau distribuée respecte les normes de potabilité. Ces analyses sont réalisées aussi bien sur le réseau public qu’au robinet de l’usager.


 

Quelques définitions

La qualité microbiologique

Le contrôle de la qualité microbiologique de l’eau est fondé sur la recherche de germes témoins de contaminations fécales.

Des mesures de prévention doivent être respectées pour garantir en permanence une certaine qualité microbiologique des eaux distribuées, telles que la protection des captages et l’entretien des ouvrages de distribution, assurer de façon permanente la désinfection de l’eau.

Le Syndicat des Eaux des Coteaux de l’Estuaire garantit cette désinfection grâce à un contrôle permanent du taux de chlore dans l’eau distribuée.

Les nitrates

Les nitrates sont la forme la plus oxydée de l’azote, ils sont très répandus dans la nature. Leur présence dans l’eau provient du lessivage des sols cultivés qui entraîne des nitrates résiduels apportés par les engrais, et également des rejets ponctuels d’eaux usées.

Il est important de protéger les captages, de réduire et/ou gérer de façon raisonnée les apports azotés, de procéder à un bon traitement des eaux usées.

La concentration maximale admissible en nitrate dans les eaux est de 50 mg/l. L’eau du Syndicat des Eaux des Coteaux de l’Estuaire garantit un taux de zéro.

La dureté

La dureté correspond à la teneur en sels dissous de calcium et de magnésium, elle s’exprime en °F. (degré français)

Suivant la nature du sol l’eau peut être dure ou douce.

En terrain calcaire l’eau est dite «dure». C’est une eau entartrante, elle peut déposer du tartre à l’intérieur des canalisations, des machines à laver... En terrain cristallin l’eau est peu minéralisée elle est dite «douce». C’est une eau agressive, elle peut dissoudre le calcaire ou les métaux des canalisations. Sur le périmètre du Syndicat des Coteaux de l’Estuaire, l’eau est dure.

Bon à savoir :

Le chlore permet de maintenir la qualité de l’eau lors de son transport dans les conduites jusqu’à votre domicile. Ajouté lors du traitement de l’eau potable à un très faible dosage dans le réseau, il ne présente aucun danger pour la santé.

A l’inverse, les traitements complémentaires sur les réseaux intérieurs d'eau froide (adoucisseurs, purificateurs, …) sont sans intérêt pour la santé, voire dangereux. Mal réglés ils peuvent accélérer la dissolution des métaux des conduites, ou mal entretenus devenir des foyers de développement microbien. Ces traitements sont à réserver aux eaux chaudes sanitaires.
 

Les échantillons d’eau sont prélevés à différents points de contrôle, et analysés par des laboratoires agréés par le ministère chargé de la Santé.

Vous pouvez consulter l’ensemble des analyses sur ce site. Les analyses sont mandatées par l’Agence Régionale de Santé et exécutées par un laboratoire
indépendant. Les analyses en parallèle sont communiquées aux Mairies directement par l’Agence Régionale de Santé.

picture_as_pdfBilan ARS Bourgeais 2019 picture_as_pdfBilan ARS Blaye 2019

 


 


 

Prix de l’eau

Il est bon de rappeler qu’en tant que ressource naturelle, l’eau n’a pas de prix.

La facture que vous payez s’explique par le coût de service public d’eau et/ou d’assainissement. Car pour vous permettre d’avoir 7 jours/ 7,  365 jours par an de l’eau de qualité au robinet, il nous faut un premier lieu la prélever, la traiter pour quelle réponde aux normes de potabilité, la stocker, et pour finir l’acheminer jusqu’au robinet. (en savoir plus sur l’alimentation en eau potable)

Pour les zones desservies par le réseau d’assainissement collectif, après usage, il nous faut la collecter, la transporter en station de traitement des eaux usées et l’assainir, pour finalement rejeter la partie eau dans le milieu naturel (en savoir plus sur l’assainissement des eaux usées) et les boues générés vers un centre de traitement agréé.

Ainsi, le prix que vous payez permet de couvrir le coût de toutes ces étapes. Il inclut le service d’eau potable et le service d’assainissement, mais également des redevances et des taxes, qui doivent servir à compenser la pollution générée par les usages de l’eau (en savoir plus sur le principe pollueur-payeur).


Les principaux tarifs eau et assainissement :
 

picture_as_pdfTélécharger l’ensemble des tarifs en vigueur

PRIX DE L’EAU POUR L’ANNEE 2020                                                     
  HT TVA TTC
Abonnement annuel 49.65 5.50 % 52.38
Prix m3 eau 0.92 5.50 % 0.97
Redevance prélèvement 0.0525   0.0525
Redevance lutte contre pollution 0.330   0.330

 

PRIX DE L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF POUR L’ANNEE 2020      
  HT TVA TTC
Abonnement annuel 65.88 10 % 72.47
Prix m3 assainissement 3.08 10 % 3.39
Redevance modernisation des réseaux 0.25   0.25

 

AUTRES PRIX POUR L’ANNEE 2020                                                  
  HT TVA TTC
Ouverture / fermeture d’un abonnement eau 47.75 10 % 57.30
Délivrance certificat de conformité assainissement lors d’une vente/cession 201.77 10 % 242.12
Redevance contrôle assainissement non collectif 93.02 10 % 102.32